samedi 18 octobre 2008

De l'uchronie ( Ou pourquoi je suis content d'avoir été rattrapé par les évènements )

De 2002 à 2005, Pax Europæ (ex Carnet de Guerre) était une anticipation. Puis 2006 est arrivé, ce qui n'est pas le cas du Millenium Crash. Se posait donc le problème : et maintenant, comment on rattrape ça ?

Mon entourage était relativement unanime : change les dates. Et oui, la solution de facilité était de repousser tout de 20 ans, histoire d'être tranquille. Encore que "facilité ne soit pas le terme adéquat : se retaper 600 pages pour vérifier qu'on n'a pas oublié de changer toutes les références chronologiques ( sans oublier que ces références sont tantôt en chiffres, tantôt en lettres... le casse-tête ultime ) Bon, plusieurs choses me dérangeaient dans ce procédé. La première était que ça cassait le côté fun de la date 2033 ( 2033, un siècle après l'arrivée au pouvoir d'Hitler mais 88 ans après son suicide, 88 oui oui, le chiffre des néo-nazis... curieux calcul qui se prête bien à l'éclatement de la WW3 par Markus Tramper contre les Russes et les Slavistes... ), mais surtout, deuxièmement : Est-ce que je vais me faire suer à tout changer à chaque fois que l'actualité saborde mon scénario ? Eho, faut pas pousser !

Et puis j'ai pensé à cet excellent bouquin de Robert Harris "Fatherland". Fatherland, c'est une histoire qui se déroule dans les années soixante dans une Allemagne... nazie qui a gagné la guerre. Le principe aussi flippant que tripant, je le trouvais absolument génial, et là j'ai découvert qu'on appelait ça une uchronie. Et depuis ce jour, je vois les uchronies partout ! Mais si, regardez...

L'Union Soviétique qui envahit les Etats-Unis ? Les jeux vidéos s'en donnent à cœur joie ( Command and Conquer, Freedom fighters, récemment World in Conflict, etc. ), les films comme Red Dawn, Amerika... Sinon, la guerre mondiale nucléaire, comme le livre "10 juin 1999"... Après certains tripent dans d'autres domaines : l'Empire Romain qui existe encore en l'an 2000, les Arabes et les Asiatiques qui découvrent le Nouveau Monde car l'Europe a été décimée par la Grande Peste, Christophe Lambert s'amuse à faire débarquer 10 000 Zoulous dans le vieux Londres... et y en a plein d'autres !

Bref, un nouvel horizon s'ouvre à moi : Changer le monde, changer l'Histoire, et ASSUMER. Je suis tombé amoureux du principe et j'ai dit : Carnet de Guerre sera une uchronie, et je vais l'installer comme tel ! C'est cette décision qui m'a poussé à écrire Europæ. D'ailleurs, à la base, cette nouvelle s'appelait Uchroniæ ! J'y explique l'avènement des Etats-Unis d'Europe à partir de l'été 2006 jusqu'au jour de la fédération le 10 décembre.


Mais au début j'ai attendu... Je voulais un bon point d'uchronie, pas un événement purement fictif... Il a fallu attendre l'été et la crise au Liban pour que l'occasion me soit offerte : Alors que tout le monde se demandait si les Américains allaient se lancer dans le tas, si la Syrie allait s'impliquer, moi j'ai dit : OUI ! OUI, ils y vont, et franchement, même. Bam, je tenais mon point d'uchronie et l'élément déclencheur du Millenium Crash ! Tout au long de la nouvelle, je m'applique à donner plein de détails véridiques ( les bâtiments de l'ONU touchés par Israël, la marrée noire quand une raffinerie a été détruite, etc. ) puis de lentement les mélanger à la fiction ( convoi syrien détruit à la frontière... ). Et j'ai adoré jouer avec les infos, m'imaginer le journal racontant la situation dégénérant en conflit moyen-oriental...

Bon, aujourd'hui en 2008, je n'aurait presque pas eu à inventer quoi que ce soit : le Millenium Crash, on n'en est pas très loin. La crise boursière aurait fait un excellent point d'uchronie, mais quelque part, je me suis tellement appliqué depuis le tout début à raconter tout depuis 2006 que peu m'importe. On dira que j'ai été visionnaire mais que je me suis planté de deux ans ^^

Évidemment, j'ai glissé par après dans les autres textes - ceux en 2033/34 - des éléments tirés de Europæ, noms, événements... C'était par exemple l'occasion pour moi de définir quels républiques et territoires russes avaient été accepté dans les EUE, d'en tracer une frontière précise. Je réfléchis d'ailleurs à une carte en image qui serait encore plus parlante, car la frontière Est initiale des EUE est - je pense - la zone la plus floue de la géopolitique de PaxEU. De plus, le personnage de Théo Willem, fils du premier président Européen et jeune adulte dans la nouvelle, sera un élément important dans le tome 4 de Carnet de Guerre. Ainsi, tout est lié et relié, et j'espère que mes efforts de cohérence ressortiront à la lecture.

Mais outre l'aspect attrayant de pouvoir refaire le monde à son envie, il y a une chose qui me fait préférer une uchronie qu'une anticipation pour PaxEU. Pour moi, l'anticipation est un moyen de montrer un futur possible si les choses évoluent de telle ou telle façon. Comme une vision prémonitoire. L'uchronie me permet un autre point de vue. Plutôt qu'une prévision, l'uchronie est plutôt un miroir déformant, elle me permet de prendre le monde actuel et de le tordre, de l'exagérer sans pour autant hypothéquer sur notre futur. Aujourd'hui, l'histoire de Pax Europæ n'est plus possible, mais elle a des choses à montrer, des choses qui nous ressemblent dans le fond alors que la forme paraît plutôt futuriste, improbable même ( un monde dominé par la laïcité où la religion est proscrite, par exemple ). Et ça, c'est très intéressant pour moi en tant qu'auteur.


En résumé, l'uchronie, ça claque tes fesses.

2 commentaires:

bizarman a dit…

Sympa, le principe de ce blog... infos et comentaires sur CdG, voilà qui manquait au site principal... ^^

et c'est vrai que les uchronies, on en voit partout... D'ailleurs, j'adore ce mot! (rien que pour ça je suis heureux d'être tombé sur CdG, "uchronie" est tellement plus élégant et facile à employer que "univers basé sur une réalité alternative" ou "univers qui ressemble au nôtre avec tel détail qui change", etc...)

Et sur les posts précédents (v pas m'amuser à faire 50 000 commentaires):
Pour la cohérence et la construction de l'univers, je l'ai déjà dit, mais chapeau, c drôlement bien pensé du début à la fin... du coup je suis conscient que ça représente plus de boulot qd on veut améliorer, mais je pense pouvoir te faire confiance, tt que ça ne part pas sur des délires style "Le terrifiant retour de la maléfique vengeance du fils du clone de Gabriel Stan" ... heum, mais là je m'égare...

et pr les améliorations sur la forme... c clair que c là qu'il reste le + de boulot, mes encouragements... D'ailleurs g déjà pensé à contribuer depuis que g re-feuilleté les txts en diagonale car l'actualité s'y prêtait...

En tt cas, je suis curieux de voir ce que donnera le T4...

Anne-Laure a dit…

Coucou =)
Je voulais juste passer en coup de vent te remercier pour ton très gentil commentaire...
Et puis jme suis prise au jeu et j'ai fini par presque tout lire =$ (et ben voui presque parce que n'oublions pas je suis pressée et me voilà déjà en retard, mais bon tant pis ^^)
J'adore vraiment la manière dont tu écris, jsuis très fan des romans de sciences fiction... J'ai dû lire Barjavel une bonne centaine de fois et puis j'ai une soeur fan des Marvel alors je baigne dedans =)
En tout cas c'est vraiment une idée originale ce blog, ça fait plaisir de voir des gens vraiment passionnés !
Bref, je repasserai quand j'aurai plus de temps ! à bientôt j'espère...